Un souper au paradis

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Ass

Un souper au paradisJe m’appelle Franck, j’ai 35 ansAujourd’hui, j’ai été invité par mon pote Mathieu pour un souper chez lui. J’y allais un peu a contre cœur, car je déteste sa femme Aline et je crois bien que c’est réciproque. C’est une petite poule de 22 ans, hyper snob et prétentieuse qui ne l’a épousé que pour son argent (en plus d’être chef d’entreprise, il a hérité d’une petite fortune de ses parents). Elle ne me supporte pas car je suis tous ce que cette femme déteste. Bon vivant, un peu enveloppé, pas du tout au fait de la mode et ouvrier de chantier. Bref, l’opposé de Matt, qui est riche, athlétique, sapé comme un prince et issus d’une bonne famille.Je m’apprêtais a devoir faire bonne figure durant tout le repas, mais lorsque Matt m’accueilli, il était en peignoir, la table n’était pas mise et il avait l’air d’avoir un peu picolé. Il me fit entrer avec une tape dans le dos.« Ah enfin, je suis content que tu sois là…on va pouvoir commencer »Il me demanda de le suivre a l’étage en me demandant si j’avais fait bon chemin.« -Euh…oui, ca roule bien…on ne soupe pas ? Aline est pas là ? -Si si, elle est là, tiens rentre »Il m’ouvrit la porte de sa chambre et Aline était bien là…debout au milieu de la pièce, totalement nue, les mains attachées dans le dos et un bâillon sur la bouche. Je restais complètement bouche bée devant le spectacle.« Alors ? Qu’est ce que t’en pense ? Elle est canon hein ? »Je le regardais interloqué, incapable de répondre. Il vint se mettre à côté d’elle et empoigna ses gros seins…« Regarde-moi ces nichons…ils ne sont pas bandant à crever ? »Il prit l’un des tétons d’Aline entre ses lèvres et les suças avec vigueur, ce qui la fit tressaillir.« Mais qu’est ce que c’est que ce cirque Matt…c’est quoi ce plan ? »Il passa alors derrière elle et tira sur sa chevelure noire l’obligeant à se cambrer.« Le plan ?…Oh deux fois rien… Cette pute m’a trompé avec mon comptable…je vais donc la dégager de ma vie. Mais je lui ai fait une proposition. Si elle accepte d’être ma chienne pour les 24 prochaines heures, elle aura un divorce qui ne la mettra pas totalement sur la paille…et bahis firmaları comme tu le vois, elle a accepté… »Je l’écoutais, sidéré par ce qui se passait devant moi« J’ai donc pensé à toi. Je sais que tu ne peux pas la blairer mais qu’en même temps, son petit cul ne te laisse pas indiffèrent. Et comme elle ne peut pas te supporter non plus, j’ai pensé que rien ne serait plus humiliant pour elle que d’être traitée comme une pute par toi. »Il avait raison. Malgré mon dégout pour sa personnalité merdique, je l’avais toujours trouvé bonne et je ne ratais jamais une occasion de mater ses superbes seins et son cul d’enfer lors de nos brèves rencontre. Je m’étais même souvent branlé en m’imaginant en train de lui limer la chatte. Et maintenant, elle était là devant moi. Offerte et impuissante. Son superbe corps crispé à l’idée d’être touché par mes mains si répugnante à ses yeux. Pourtant, j’hésitais quand même.« Ecoute, je sais pas trop…c’est malsain quand même. »Il se mit à rire. Et en flanquant une bonne claque sur les fesses d’Aline il me dit« T’as des scrupules pour cette pute ? Toi le gros lard ? Le petit con qui fait son malin mais qui doit avoir une petite bite ? Toi le raté qui n’a du se taper que des laidrons ? »Je sentais la colère monter en moi« Et bien quoi ??? C’est exactement comme ça qu’elle parle de toi. Des scrupules pour cette connasse ?…Mais putain Franck…baise la comme une trainée. Fais lui ravaler ces insultes à coups de bite dans son cul…et plutôt deux fois qu’une. »Il ne devait pas en dire plus…ma colère et mon excitation était à leur maximum. J’allais lui montrer ce que je savais faire avec ma « petite bite »Je m’avançais aussitôt vers elle et lui prit le visage dans ma main. Je pus voir l’horreur dans ses yeux. Avec un plaisir malsain, je lui crachais au visage et puis je la mis a genoux. Je déboutonnais mon pantalon et le fit tomber a mes chevilles.« Sors ma queue et suce la comme la chienne que tu es »Elle commença à sangloter, mais elle obéit malgré tout. Elle empoigna ma bite bien dure et commença à donner des coups de langues sur mon gland. C’était divin…sa kaçak iddaa langue était un vrai délice. Au bout de quelques secondes, voyant qu’elle hésitait, je forçais ma queue dans sa bouche. Je dus me retenir pour ne pas jouir instantanément. Elle pompait vraiment comme une déesse. Elle avait du en sucer des pines pour être experte à ce point. Ca ne fit qu’augmenter mon excitation. Je m’enfonçais tout au fond de sa gorge la faisant hoqueter et baver sur mon gland.« Ouais…c’est parfait Franck, baise lui la bouche à cette salope… »Je m’en donnais à cœur joie. Je lui balançais des coups de bite dans la bouche jusqu’à atteindre sa gorge. N’en pouvant plus, elle finit par se reculer, crachant une belle quantité de bave sur mes pieds.« Et alors connasse…regarde ce que t’as fait. Lèche moi les pieds…nettoie moi tes crasses. »Elle se pencha, les mains attachées dans le dos et commença à me lécher les orteils. Franck vint s’accroupir derrière elle et lui enfonça deux doigts dans la chatte. Elle gémit mais continua sa besogne.« Elle est prête si tu veux…vu comment elle mouille, je suis sur qu’au fond ça l’excite. »Je passais derrière elle, et prit tout mon temps pour la mater. A quatre pattes, sa croupe offerte, je pouvais voir sa fente humide qui attendait ma queue. J’écartais ses fesses afin de bien voir son petit trou…putain qu’elle était bandante…je ne pouvais plus attendre. Je m’agenouillais donc, crachais entre ses fesses pour faire bonne mesure, puis je vins m’enfoncer lentement dans son con. Je ne pus retenir un râle de plaisir. Sa chatte était chaude et gluante à souhait. Je démarrais mes coups de rein, pilonnant sa fente sans ménagement, la faisant gémir un peu plus a chaque coups de bite. Je lui pétrissais les fesses et finit par titiller son anus avec mon pouce. « Grosse pute…t’es qu’une grosse pute…c’est tellement bon de te défoncer la chatte saloooope ! »« Ouais, bourre la bien cette chienne »Matt vint enfoncer sa bite dans sa bouche pour la faire taire. C’était magique. Je prenais un pied d’enfer. Voir cette petasse la chatte et la bouche pleine de nos bites, l’entendre pousser ses cris kaçak bahis étouffées sous mes coups de rein…un vrai régal.« Attend, on va inverser les rôles…vient la baiser ! »Matt prit donc son tour dans sa chatte tandis que je venais m’installer devant elle. Mais ce n’est pas ma queue que je lui offrit. Je m’allongeais de façon a lui présenter mon cul bien ouvert.« Allez salope…viens lécher mon trou à merde…et applique toi bien…je veux que ça brille »Matt partit d’un rire gras tandis que je sentais sa petite langue titiller mon anus.Je la laissais faire durant de longue minutes, appuyant bien fort sur sa tète pour le plaisir de la voir s’étouffer dans mon cul.« Bon allez, assez rigoler…viens enculer cette pute ! »Et là mes amis…le bonheur fut complet. Matt a agrippé les fesses de sa femme et les a écartés a fond. J’ai placé mon gland contre son petit trou et sans aucun lubrifiant…j’ai commencé à pousser. Je bandais si fort que je réussi a pénétrer lentement dans son fondement. Elle gémit plus que jamais et Matt fini par lui arracher son baillons pour l’entendre gueuler comme il faut tandis que je glissais ma queue tout au fond de son cul. Cette sodomie fut un moment de grâce. Son trou serré me procurait un plaisir intense et je voyais la jouissance que Matt prenais a voir sa femme se faire enculer comme la dernière des putes par son gros copains ventripotent. Il commença a lui rouler des pelles et à la gifler tandis que je pilonnais son cul avec ardeur. Lorsque je ne sus plus me retenir…je me retirais et giclais mon foutre entre ses fesses. Matt se mit debout et vint se branler devant son visage pour la gratifier d’une magnifique faciale. Le foutre chaud inondait son cul et lui coulait le long de la bouche.Nous nous effondrâmes tous les deux, épuisés mais ravi…Tandis que je me rhabillais, Matt remis le bâillon a Aline et lui interdit de se nettoyer. Puis il me raccompagna à la porte. Au moment où je partais, je vis arriver Sophie, la sœur de Matt…lesbienne jusqu’au bout des ongles…elle avait ramène du matériel avec elle.Bon c’est pas tout ça…mais je vais arrêter d’écrire, les 24h sont loin d’être fini…et rien que d’imaginer Sophie labourant cette chiennasse avec un gode ceinture…je ne peux m’empêcher d’y retourner pour un deuxième tour dans son cul.Elle pourra dire qu’elle l’a bien gagné son argent !

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir